Cuba : ne manquez pas la cérémonie du Boulet de Canon à La Havane

La cérémonie du Cannonazo de las Nueve est une activité typique lors d’une visite à La Havane. Ajoutez à la liste de votre programme de voyage cette forteresse pour découvrir l’histoire de cette ancienne coutume. Faites une promenade à pieds au coeur du centre historique déclaré patrimoine mondiale par l’Unesco. Visitez le parc historique militaire de Morro-Cabaña. C’est un un ancien complexe militaire situé à l’entrée de la baie de La Havane qui servait à se protéger des attaques des pirates et des envahisseurs.

L’histoire de la cérémonie

Cette place de forme polygonale, mesure 700 m de long par 240 m de large. Avec ses aires ouvertes où l’on peut encore voir les canons d’époque, les pièces d’artillerie et tout le système de défense propre au dix-huitième siècle : remparts, fossés, tunnels, quartier général, magasins, intendances, cachots, etc.

Les Espagnols y avaient cantonné leurs meilleures unités qui luttèrent contre les indépendantistes cubains au dix-neuvième siècle. Plusieurs seront fusillés, d’autres seront emprisonnés, comme le poète et apôtre de l’indépendance José Marti. Après le triomphe de la Révolution, plus précisément le 3 janvier 1959, le commandant Ernesto Che Guevara y installa ses quartiers généraux. De nombreux tortionnaires du régime de Batista furent jugés pour crimes de guerre et passés par les armes.

Cette forteresse est aujourd’hui transformée en musée, avec plusieurs salles d’exposition, dont une consacrée au Che. Bien sûr, l’aspect militaire y domine. À l’extérieur, les zones d’ombre y sont peu nombreuses. Heureusement, les salles d’exposition sont également des oasis de fraîcheur. Tous les ans, en février, la Cabaña accueille les éditeurs du monde entier et se transforme en une immense foire du livre. Une véritable fête pour tous les âges. Comme, à Cuba, tout se fait sur un pied de danse, de nombreux groupes musicaux viennent s’y produire en soirée.

Chaque soir, on organise la cérémonie du « Cañonazo de las Nueve », qui attire de nombreux touristes. Un bataillon en tenue d’époque (XVIIIe siècle) défile au pas, puis met le feu au canon et tire une salve pour perpétuer la tradition. Déconseillé aux oreilles sensibles.

De jour comme de nuit, le point de vue sur la ville de La Havane est extra­ordinaire.

A l’époque coloniale, un coup de canon est tiré, à 4h30 du matin et à 8h du soir : il annonce l’ouverture et la fermeture des portes de la muraille qui entoure alors la ville ainsi que le retrait et la pose de l’énorme chaîne qui ferme l’entrée de la baie, du Morro au château de La Punta.

Les sites mémoriaux

Le château El Morro:

Situé tout près de la Cabaña, s’élève sur un promontoire escarpé le château de Los Tres Santos Reyes Magos (en hommage aux trois Rois mages) del Morro, mieux connu comme El Morro. Sa construction est plus ancienne que la Cabaña et date du seizième siècle. À certains endroits, ses murs atteignent quelque trois mètres de large. Sa hauteur de plusieurs dizaines de mètres, du côté de la mer, le rendait pratiquement inexpugnable.

On y trouve également une batterie de douze canons surnommée les Douze Apôtres, qui servaient à défendre la ville contre les pirates. Ainsi que le fameux phare, électrifié depuis 1945, qu’on peut voir de loin, de l’autre côté, sur le Malecon havanais. La forteresse sert également de musée pour des expositions et le prix d’entrée est de 6 CUC comme pour la Cabaña. Là aussi, le point de vue sur la mer et la baie est impressionnant. On y trouve également deux restaurants.

Le rendez-vous est à la Forteresse de San Carlos de la Cabaña, un ancien bâtiment militaire considéré comme le plus grand de son genre en Amérique et qui a été construit par l’Espagne au 18ème siècle. La forteresse servait aussi de prison pendant le régime de Fulgencio Batista et après la prise du pouvoir de la révolution cubaine en 1959. De nombreux procès et exécutions y eurent alors lieu sous la supervision de Che Guevara qui y installe son quartier général le 2 janvier 1959. Des volontaires sont invités à participer au peloton d’exécution comme des membres des familles des victimes par exemple. Certains condamnés à mort doivent, devant leurs parents proches, justifier leur exécution. Che Guevara y recevra le surnom de « petit boucher de la Cabaña ». Placée sur un côté de la baie de La Havane, cette fortification conserve intacte sa beauté majestueuse et impressionnante. Le mieux est de venir au moins avec une heure d’anticipation pour pouvoir traverser les installations de ce bastion qui protégeait la ville des invasions de pirates.

San Carlos de la Cabaña Forteresse:

A l’intérieur, vous pouvez apprécier de larges rues, des arches, des ponts et un musée avec une collection d’armes et quelques unes des affaires du commandant Ernesto Che Guevara. Le fait d’être dans ce lieu vous transporte immédiatement dans le passé, car il y a des personnages habillés comme à l’époque de la splendeur du lieu, et il y a même des balades en calèche.

Musée de Che Guevara:

Il est intéressant de mentionner que c’est un bon endroit pour acheter de l’artisanat à très bon prix. On y trouve une grande variété de pièces en bois, en cuir et en argile, ainsi que des peintures et des vêtements.

Le mausolée de Che Guevara est un complexe funéraire situé à Santa Clara, à Cuba. Il abriterait les restes du révolutionnaire marxiste Ernesto « Che » Guevara et de seize de ses compagnons, morts au cours d’une guérilla en Bolivie en 1967. L’ensemble, érigé à partir de 1982, est dominé par une statue monumentale du « Che ». Les restes du révolutionnaire auraient été découverts en 1997 dans une fosse commune à Vallegrande, en Bolivie, et rapatriés à Cuba quelques mois plus tard.

Elle est construite sous la supervision de plusieurs architectes et sculpteurs (Jorge Cao Campos, Blanca Hernández, José Ramón Linares, José de Lázaro Bencomo et José Delarra). L’architecture du complexe laisse une grande place aux volumes et aux formes géométriques. À l’intérieur, une flamme éternelle a été allumée par Fidel Castro en mémoire du « Che » et de ses compagnons.

De nombreuses personnes ont travaillé à sa réalisation, achevée en 1988. Un grand panneau historié rappelle des événements marquants de sa vie : son séjour au Guatemala, ses combats dans la Sierra Maestra aux côtés de Fidel Castro et de Camilo Cienfuegos, mais aussi son action comme ministre de l’industrie. Un peu plus loin, un autre conserve, gravé dans la pierre, les mots d’adieu du « Che » adressés à Fidel Castro, peu avant de quitter Cuba pour poursuivre la révolution sous d’autres latitudes. À quelques mètres de là, sur un immense piédestal, une statue du « Che » combattant surplombe une vaste esplanade. La célèbre devise « Hasta la victoria, siempre ! » (Jusqu’à la victoire, toujours !) court au bas du monument.

L’artisanat dans la forteresse de San Carlos de la Cabaña:

Comme ce spectacle a lieu à neuf heures du soir, il faut prendre place au moins 10 ou 15 minutes avant pour mieux l’apprécier. Comme il y a trois siècles, un contingent de soldats fait le tour de la place en jouant du tambour en préambule à la fermeture symbolique des portes de la ville. Puis un ancien canon est chargé d’une salve et de poudre à canon, et la mèche est allumée avec un bruit de tonnerre qui vous fait sauter de votre siège !

La cérémonie de la canonade de neuf heures.

À la fin de l’événement, vous pourrez faire des achats et déguster un bon café et des churros avec du sucre et de la cannelle à l’extérieur. Tous les jours à 21h, le coup de canon qui annonçait la fermeture de la ville est célébré. Cette tradition coloniale se poursuit chaque soir dans ce château.

Cette forteresse avec le château de la force royale et la forteresse de san salvador de la punta a défendu la ville contre les attaques ennemies. Par conséquent, l’emplacement sur la colline offre une vue privilégiée sur la baie de La Havane. Ils peuvent d’abord se rendre au château de la force royale jusqu’à 18h00 puis se rendre au château de la cabane pour attendre 21h00 lorsqu’ils recréent le coup de canon pour avertir que les portes de la ville se ferment.
Voyage organisé : découvrez des destinations de rêve
Islande : A la découverte de l’île de Feu et de Glace !