Que faire à Toronto, au-delà du centre ville ?

Le centre-ville de Toronto est un incroyable mélange de dynamisme, de modernité, de jeunesse, de culture, de vieux bâtiments et de divertissement. C’est là que se trouvent les attractions les plus célèbres et que se rendent de nombreux visiteurs, mais à quelques pas de la vieille ville, il y a de nombreux endroits à visiter et des choses à faire à Toronto. Toronto, dans la province de l’Ontario, est l’une des villes les plus importantes du Canada et l’une de ses principales destinations touristiques. C’est un endroit qui vaut la peine d’être exploré au-delà du centre, où l’on trouve des quartiers avec des boutiques d’antiquités, des galeries, des musées, des restaurants, des places, des graffitis et d’autres attractions. La proposition est que vous sortiez de la zone de confort du touriste commun et que vous osiez savoir comment les Torontois vivent et profitent de leur propre ville.

Visiter Toronto : quelles sont les meilleures choses à faire et voir dans la plus grande ville du Canada ?

Quand on parle du Canada, généralement, les premières villes qui viennent à l’esprit sont Montréal, Québec, et à la rigueur Vancouver. Mais connaît-on vraiment Toronto ? Habituellement, les touristes ne visitent Toronto que durant quelques heures et ensuite, ils partent directement vers les fameuses Chutes du Niagara. Mais visiter Toronto révèle bien plus que cela, et c’est bien plus qu’une simple ville de passage : même si cette ville se situe dans la partie anglophone du pays, elle reste la quatrième ville la plus agréable à vivre dans le monde, derrière Vancouver, Melbourne et Vienne. Mais alors que faire à Toronto ? Que voir ? Venez donc visiter Toronto, cette ville pas comme les autres, Ostie d’calice.

Quartier chinois, marché de Kensington et la Galerie d’art de l’Ontario

Toronto possède l’un des plus grands quartiers chinois d’Amérique du Nord. Elle s’étend entre la rue Dundas Ouest et l’avenue Spadina, que vous verrez remplie de dragons, de lanternes rouges et d’autres décorations. Les panneaux routiers y sont littéralement en chinois, mais aussi en anglais. C’est un quartier plein de boutiques d’objets traditionnels et de curiosités bizarres, ainsi que de restaurants où il est essentiel de déguster un dim sum typique. Entrez dans cette petite Chine et vivez son atmosphère pendant une journée, promenez-vous, observez et écoutez, car il est possible que des chansons aussi populaires que Despacito ou embrasse-moi beaucoup, chantées en mandarin, parviennent à vos oreilles. Le quartier chinois est bordé par deux endroits très intéressants que vous devriez visiter : le célèbre marché Kensington et la rue où se trouve le Musée des beaux-arts de l’Ontario. Une simple visite du marché de Kensington met en évidence le côté multiculturel de la ville, avec ses magasins qui vendent tant de produits alimentaires différents, ses petits restaurants et cafés qui proposent des plats de nombreux pays différents. Il ne s’agit pas d’un bâtiment en soi, mais de plusieurs blocs avec des magasins, qui forment ensemble ce marché populaire. D’autre part, à Toronto, il faut également se rendre au Musée des beaux-arts de l’Ontario : AGO, qui abrite quelque 90 000 œuvres d’art, dont la plus grande collection d’art canadien au monde. Parmi les classiques, on trouve des œuvres de Rubens, Goya, Picasso et Rembrandt.

L’annexe et son esprit décontracté

C’était l’endroit où vivait la vieille bourgeoisie et c’est pourquoi on peut y voir tant de façades victoriennes. Cependant, sa proximité avec l’Université de Toronto en a fait le point de rencontre de la plus jeune communauté de la ville. On y trouve des magasins, des restaurants, des théâtres, des librairies, des galeries, des cafés et des bars à prix modérés et dans l’atmosphère que les visiteurs recherchent. Toujours joyeux et en mouvement, c’est l’endroit idéal pour prendre une bière en plein été.

Yorkville et les musées voisins

Yorkville a été le premier, quartier de la ville, dit-on, et était autrefois le lieu de rencontre des hippies, mais en revanche, il abrite aujourd’hui d’innombrables magasins de marque et de bons restaurants. Si vous aimez le shopping, vous devriez vous rendre à Yorkville et visiter Bloor West, où se trouvent des magasins comme Prada, Louis-Vuitton, Cartier et Chanel, puis vous rendre sur les trottoirs de marques comme Tiffany et Hermès, puis sur les rives de ce quartier, dans la rue Bloor West, où vous trouverez trois grands musées : le Musée royal de l’Ontario, Musée le Gardiner et Musée de la chaussure le Bata. Ce dernier est un must si vous vous intéressez à la mode, car il présente une impressionnante collection de chaussures, allant de la Renaissance à l’époque actuelle. Avec des pièces curieuses, traditionnelles et celles qui ont été utilisées par de nombreuses célébrités.

District de distillerie : achats, histoire et bonne nourriture

C’est un quartier historique restauré avec dévouement et un grand respect de ses formes. Ses vieux bâtiments en briques rouges sont toujours debout pour montrer le pouvoir qu’il avait autrefois. À l’origine, cet espace était occupé par la distillerie Gooderham et Worts, qui fut ensuite abandonnée. Aujourd’hui, il a retrouvé son image, mais avec des touches de modernité et est devenu le lieu de rencontre des habitants et des visiteurs. Dans le District de distillerie, il y a des boutiques de créateurs locaux, de la bonne nourriture, des galeries et une bonne ambiance. 

Voyage organisé : découvrez des destinations de rêve
Islande : A la découverte de l’île de Feu et de Glace !